fbpx

Elimination du compteur qui tourne à l'envers et l'assaut sur les panneaux solaires

Bien sûr, nous n'avons pas besoin d'expliquer à un installateur de panneaux solaires expérimenté qu'il y a une énorme ruée sur les panneaux solaires. La fin annoncée du mécanisme de contre-espionnage et la promesse que ce mécanisme sera en place pendant encore 15 ans pour les prosommateurs qui embarquent encore avant la fin de cette année en sont la cause. Nous avons toujours soutenu qu'il faut faire preuve de prudence, puisque la VREG conteste cette réglementation, du précédent gouvernement flamand, devant la Cour constitutionnelle.

Nous avons toujours soutenu qu'il faut faire preuve de prudence, puisque la VREG conteste cette réglementation, du précédent gouvernement flamand, devant la Cour constitutionnelle.

Est-il donc si surprenant qu'en ce moment même, l'actuel ministre de l'énergie, Zuhal Demir, annonce soudainement un nouveau régime de subventions pour les consommateurs ? Nous avons appris cette semaine par le biais du greffe de la Cour constitutionnelle que "l'échange de mémoires a expiré, et l'affaire sera conclue en septembre".

En outre, il est très frappant que la ministre Zuhal Demir juge nécessaire de répondre le 9 juillet dans Het Nieuwsblad et par ses canaux de médias sociaux à un article paru la veille. L'article précise que c'est "maintenant ou jamais" pour ceux qui veulent encore bénéficier du compteur d'inversion.

Dans sa réaction, la ministre Demir met toutefois en garde les Flamands qui veulent investir dans des panneaux solaires cette année. Selon elle, il n'est "pas certain" que, comme l'annoncent certains installateurs, les consommateurs pourront encore profiter de ce compteur inverseur pendant au moins quinze ans.

"Le consommateur a le droit d'être correctement informé. Depuis15 ans, un compteur inversé n'est pas une certitude", écrit-elle dans un message sur sa page Facebook. En effet, le compteur inverseur est contesté devant la Cour constitutionnelle par les régulateurs fédéraux et flamands de l'énergie, la CREG et la VREG, ainsi que par le gouvernement fédéral. Ils considèrent cette mesure comme une forme de discrimination entre les personnes avec et sans panneaux solaires, explique-t-elle.

"Je fais tout ce que je peux pour défendre le règlement devant la Cour constitutionnelle, mais c'est eux qui ont le dernier mot. Si la Cour suit le raisonnement, les jauges ne se retournent pas d'un jour à l'autre".

Zuhal Demir

À notre avis, la VREG a avancé de très bons arguments pour faire suspendre le règlement, et le ministre est bien sûr mieux informé des différents échanges qui ont eu lieu devant la Cour constitutionnelle. Le virage a-t-il commencé ?

Préparez un avenir sans souci avec nous

Par conséquent, si le régime actuel devait disparaître, cela signifierait qu'un changement majeur est imminent. Une batterie domestique peut jouer un rôle important à cet égard. Lorsqu'il devient à nouveau plus cher d'acheter de l'énergie au réseau, le stockage de l'énergie autogénérée est une parfaite alternative.

À partir du 1er janvier, il y aura également un nouveau régime de subvention : à partir de ce moment, il nous semble que c'est l'occasion d'utiliser cette subvention pour connecter soudainement une batterie domestique à une installation photovoltaïque et faire un usage positif de la nouvelle structure tarifaire. Les personnes qui veulent encore installer des panneaux solaires cette année et qui veulent avoir une certaine certitude peuvent déjà choisir d'installer une batterie domestique et profiter de la subvention flamande pour les batteries domestiques, qui sera dans de nombreux cas encore plus avantageuse.

N'hésitez pas à nous contacter pour en discuter plus avant et voir comment nous pouvons vous aider autant que possible.